Huîtres Marennes Oléron

Huitres Marennes-Oleron, la grande spécialité de l'île d'Oléron

Les parcs ostréicoles du bassin d'Oléron couvrent 30 km2 et se situent entre les estuaires de la Gironde et de la Charente et sur une partie de l'île. profitez de votre séjour sur l'île d'Oléron, au camping le Montet pour déguster les meilleures huitres de France.

L'appellation "Marennes-Oléron" répond à une cahier des charges strict: Elles doivent être élevées sur la façade atlantique française, être affinées en claires dans l’une des 27 communes du bassin et être conditionnées dans la zone Marennes Oléron et posséder un indice de remplissage (taux de chair) satisfaisant.

Ces huîtres sont de type dites "creuses" et deviennent après divers affinages: « fines de claire », « fine de claire verte », « spéciales de claire » ou « pousse en claire ».

 

Histoire des huîtres du bassin d'Oléron

 

Leur implantation est reconnue dès l'antiquité, se reproduisant abondement sur les bancs sauvages du littoral charentais. On les ramassait au gré des besoins.

c'est à partir du XVIIIe siècle que l'homme eut l'idée d'en faire l'élevage dans des parcs aménagés alors dans les marais salants délaissés. Mais le développement de l'ostréiculture telle qu'on la connait ne s'est fait qu'à partir du XIXe siècle quand Napoléon III pose les bases de la réorganisation du domaine maritime. La technique du chaulage pour le captage des huîtres est alors introduite dans les exploitations ostréicoles.

Avec l'avènement du chemin de fer, la production put s'acheminer plus facilement pour alimenter les salons parisiens, les classes aisées étant alors les consommateurs principaux des huîtres.

 

Huitres Marennes, elles sont uniques !

À l'origine, l'huître d'Oléron était plate. Après un naufrage, une cargaison d'huîtres portugaises avariées fut jetée à la mer. Elles s'acclimatèrent si bien qu'elles proliférèrent sur toute la côte charentaise. En 1920, une épidémie (épizootie) décima les vertes marennes et l'huître portugaise, de croissance plus rapide  et plus facile à élever que l'huître plate fit décoller la production de manière spectaculaire. Entre temps l'huître était devenue un produit de consommation courant accessible à toute la population.

Une nouvelle épidémie frappa le bassin en 1970.

C'est alors l'huître japonaise qui prit le relais dans la production charentaise.

 

Dégustation des huitres Marennes d'Oleron

Il existe dans ce vaste bassin 5 races différentes. La Fine de Claire, la Fine de Claire verte, la Spéciale de Claire, la Pousse en Claire et l'huître creuse. Chacune de ces races ont leurs caractéristiques et leurs propriétés gustatives. Les restaurants environnants seront fiers de vous proposer des assiettes d'huîtres fraîches de Marennes-Oléron pour le plus grand plaisir des gourmands.

Les puristes pensent que l'huître dégustée crue se consomme nature, sans aucun accompagnement. Toutefois, elles se consomment souvent accompagnées d'un filet de jus de citron ou de vinaigre aux échalotes, avec une tranche de pain de seigle ou de figue légèrement beurré... Rien de plus afin de ne pas dénaturer le goût. Pour jouir encore mieux de la dégustation, accompagnez vos huîtres d'un vin blanc frais...

 

Au cours de votre séjour en mobil home ou camping en Charente Maritime, profitez de cette proximité géographique pour vous rendre à Marennes-Oléron et découvrir les différentes variétés d'huîtres.

N'hésitez pas à vous rendre sur le site des huîtres Marennes-Oléron pour plus de détails.

Huitres marennes Oleron en Charente Maritime